A l'origine, l'objectif de l'entreprise était de créer des objets design en micro-béton. Pendant plusieurs années, tables, vases, lampes et objets divers ont ainsi vu le jour. Puis, après avoir découvert la possibilité de fixer des images sur des plaques en micro-béton, l'essentiel de mon temps a été consacré aux travaux de recherche visant à améliorer cette innovation.

 

Qu'est ce qu'un micro-béton ?

 

Ce matériau est essentiellement composé de ciment, de sable très fin, de fibres et d'adjuvants ajoutés en petite quantité afin d'obtenir en quelques jours un produit d'une résistance comparable à celle d'un granite.

Il peut mouler des empreintes de quelques microns.

Il peut prendre presque toutes les couleurs. Au départ liquide comme une pâte à crêpe, il peut alors remplir des moules. Il passe par une phase plastique, il peut alors être déformé et permettre la fabrication d'objets en trois dimensions.

J'ai constaté que ce produit pouvait récupérer des images fixées au préalable sur d'autres supports.

 

Naissance du micro-béton photographique.

 

Depuis cette découverte, j'ai mis au point un matériau très blanc de couleur comparable à celle d'un papier photo. Sa formulation permet de fixer durablement la totalité des pigments composant une image de haute qualité. J'ai nommé ce matériau le micro-béton photographique ou MBP.

 

Pour la réalisation d'une plaque, il est nécessaire de mettre en contact du MBP avec une image sortant d'un système d'infographie traditionnel. Toute l'image est intégralement transférée sur la plaque. Cet ensemble béton-image peut ensuite être lavé et protégé par une résine appropriée à l'usage futur de la plaque. En fait, les pigments constituant l'image sont encapsulés entre le support et la résine.

 

L'objectif est de réaliser des objets durables pendant plusieurs années, résistant à l'eau, à l'air et aux rayonnements ultra-violets. Il est facile d'imaginer toute sorte de mobiliers.

 

Quelle est l'utilité de cette invention ?

 

► Obtenir des images en haute définition (fonction du système d’infographie) sur une plaque rigide de forme plane ou courbe. C'est la seule façon à ma connaissance d'imprimer facilement et avec qualité des images sur des formes courbes.

 

► Utiliser des matériaux résistant aux déformations, aux rayures, aux intempéries et au rayonnement des ultra-violets.

 

► Produire des plaques béton-image avec un outillage relativement simple permettant un coût peu élevé.

 

► S'adapter aux demandes spécifiques des entreprises et des personnes évoluant dans le monde divers et riche de la création, que ce soit pour du mobilier d'intérieur ou d'extérieur.

 

►Maitriser l'impact environnemental, le ciment étant un mélange broyé et cuit de calcaire et d'argile, le sable étant un produit courant. Et surtout, on ne met en œuvre que la quantité nécessaire à la réalisation d'un objet, il n'y a pas de production de déchets. Par ailleurs, ces derniers mois, j'ai pu réduire de façon importante l'épaisseur des plaques. Le matériau est totalement recyclable par broyage.

 

Comment faire pour développer le produit ?

 

- d'abord en faisant connaitre ce site et par d'autres moyens de communication à venir,

- en continuant de produire moi-même des objets "béton-image",

- en me faisant aider par des partenaires convaincus de l'utilité de la "photosculpture",

- en développant un réseau d'entreprises intéressées par le concept.

 

Exemples de réalisations:

 

- images sur plaques planes ou courbes pour l'intérieur ou l'extérieur,

- enseignes illustrées par des photos,

- signalisation, tables d'orientation,

- objets pour le funéraire,

- tables ou autres mobiliers avec incrustations d'images,

- sculptures, aménagements de ronds-points,

- habillage de façades d'immeubles,

- etc...